L’ULIS St Joseph, un dispositif qui voyage !

-Pendant les vacances de la Toussaint, les parents d’une de nos camarades sont partis en Namibie. On a vu leurs photos et on leur a écrit des questions. Voilà ce que nous avons appris :

Ils ont visité une école qui s’appelait « Otjikandero school ». Les enfants mangent dehors le midi. Dans l’école, ils avaient des chaises mais pas de bureau.

Nous avons vu une photo d’une femme avec de l’argile dans les cheveux.

Dans les villages de Namibie, ils n’ont pas d’électricité dans les maisons. Ils font du feu. Ils n’ont pas de lit mais dorment sur des peaux de bête. Il y a de l’électricité dans les villes.

On a vu des photos des animaux qu’ils ont croisés : girafes, antilopes, gnous, lions…

 

-Egalement pendant les vacances de la Toussaint, la maîtresse est partie au Népal. Elle nous a montré des photos de son voyage : le soleil qui se lève sur les montagnes, des buffles, des chèvres, des mules, des singes qui grimpent sur le mur d’une maison, l’école Victor Hugo à Kathmandu, du Dal Bhat (riz et soupe épicée), des momos (raviolis népalais), des tuk-tuks…

La maîtresse a acheté un cartable fait à partir de vieux jeans pour l’offrir à un enfant qui ne pouvait pas s’en acheter un. C’est une élève de l’école Victor Hugo, elle s’appelle Puja (se prononce « Poussa »).

On a vu la photo d’un petit garçon qui jouait avec un cerf-volant. On a voulu en fabriquer. On a fait des tests. Au début, ils ne volaient pas bien. On a essayé le papier journal avec des pics en bois, du papier crépon, du papier canson, du plastique, du papier de soie, des bandes de papier, de la ficelle, des rubans, du fil métallique… Les matières qui volent le mieux sont les plus légères. On a pesé les papiers pour mieux les choisir. Les formes qui volent bien sont les carrés, les rectangles, les losanges… Les grandes formes volent mieux que les petites car le vent les emporte mieux.

(écrit en dictée à l’adulte, avec Hélène GUILLERON, par Lilou, Inès, Meïlyne, Jeanne, Mathys et Manon)

 

  

motion4ever